Mon corps, si parfaitement imparfait

Il en a subi des choses, une sleeve (réduction de 2/3 de l’estomac), une grossesse puis une abdominoplastie (lifting et remodelage du ventre) pour finir avec une bracchioplastie (lifting des bras).

Il s’est déformé très vite pour monter à 165kgs : « vous allez mourir jeune Mademoiselle, il faut faire quelque chose et vite ! » et a dégonflé comme un soufflé pour descendre à 105kgs. À la suite de quoi il a repris une dose pour supporter le bébé qu’il abritait.

20kgs repris, mon corps ne ressemble plus qu’à un champ de bataille sur lequel des soldats auraient creusé d’énormes tranchées. Mes vergetures. J’ai souvent essayé de les faire disparaitre à grand coup de crème miracle, mais en vain.

30kgs reperdus par moi-même et 2 opérations réparatrices plus tard, j’ai encore plus de cicatrices qu’avant, mais je ne cherche plus à les cacher, à me cacher. Ce sont ces dernières qui me permettent de ne pas oublier que j’ai fait la guerre, que j’ai gagné de nombreuses batailles et que je serais toujours au front pour protéger mon château, qui a su donner la vie et qui abrite mon âme.

Quant aux vergetures qui parsèment ce corps si parfaitement imparfait, c’est mon histoire et les dessins que ma fille, alors nichée au creux de moi, a fait du bout de son doigt. Elles doivent rester .

Je suis une esquisse géante toujours en quête d’améliorations pour toucher du doigt « ma » perfection. Le jour où j’ai commencé à vivre est celui où j’ai compris que le regard des autres ne m’importait pas. Ma cellulite, mes cicatrices, elles me rappellent que je reviens de l’au-delà.

My Body : so perfectly imperfect.

My body has been through a lot, a sleeve, a pregnancy, an abdominoplasty to finish with a bracchioplasty.

It deformed very fast to jump at 165kgs: “ you will die very young Miss, you have to do something and fast!”. I dramatically dropped my number to 105kgs After that it took back a dose to support the baby that it sheltered.

20kgs resumed, my body seems like a battlefield under which soldiers have dug enormous trenches. My stretch marks. I already tried to make them disappeared with a lot of “miracles creams” but in vain.

30kgs lost by myself and 2 reconstructives surgeries later, I have marks more than ever but I’m not looking for hide them anymore, neither to hide myself. It’s because of them that I can keep in mind that I’ve done war and I won so many battles. I now know that I’ll always be there to take care of my castel which gave the life and shelters my soul.

For the stretch marks which strew this body so perfectly imperfect, this is my story and the draws that my daughter, nested in me, done by the tip of her finger. They have to stay here.

I’m a big sketch always in need of improvement to be as near as possible of “my” perfection. The day that I began to live is the one who I understood that the other people’s opinion don’t mind. My cellulite, my marks, they recalled me that I come back from the afterlife.


4 réflexions sur “Mon corps, si parfaitement imparfait

  1. Ma chère quel beau chemin de fait la vie à ses surprises à toi de les cueillir maintenant que tu as écris ce joli article par l’amour nait la force, plein de soutien. J’adore cette photo au combien belle et naturelle.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s